Quatre questions à

Roberto Rinaudo, président de Trenitalia France

Grand succès du Frecciarossa en France : interview de Roberto Rinaudo, président de Trenitalia France

Quelles ont été, selon vous, les trois figures emblématiques de la première année de Trenitalia en France ?

Après un an d'activité, nous pouvons dire que les objectifs que nous nous étions fixés lors du lancement du projet sont largement atteints. Trois chiffres clés sont emblématiques :

  • 98%* : c'est le nombre de clients qui se déclarent satisfaits de leur voyage à bord. Notre objectif est d'offrir aux voyageurs le meilleur rapport qualité-prix possible. C'est pourquoi la manière dont nos clients vivent leur voyage est cruciale. 98% est donc un chiffre dont nous sommes fiers, d'autant plus que 2/3 de nos clients se disent très satisfaits. Parmi les critères qui expliquent ce très haut niveau de satisfaction figurent le confort, la ponctualité et l'appréciation de notre personnel de bord. D'ailleurs, le personnel de bord obtient une très bonne note de 8,4/9, ce qui démontre le sens du client dont il fait preuve. Les niveaux de satisfaction que nous observons nous montrent que nous avons fait les bons choix et nous encouragent à continuer à améliorer chaque jour notre offre et le niveau de qualité de nos services.

  • 1 million : c'est le nombre de billets vendus que nous avons atteint en décembre 2022, en moins d'un an. C'est un objectif symbolique mais important pour nous. Notre ambition est de faire croître le marché ferroviaire,  augmenter le nombre de passagers qui préfèrent le rail à d'autres modes de transport plus polluants (tels que la voiture ou l'avion).

  • 37%* : c'est le pourcentage de nos voyageurs qui n'auraient pas fait ce voyage en train sans Trenitalia. Ce chiffre confirme que notre présence en France permet au marché ferroviaire de se développer. C'est précisément l'objectif de notre entrée sur le marché français.

* Enquête OpinionWay pour Trenitalia, septembre 2022.

Ce sont donc 3 chiffres très importants pour nous, qui confirment à la fois l'intérêt de l'ouverture à la concurrence et l'adéquation de notre offre sur le marché français.

 

ACHETEZ UN BILLET AUJOURD'HUI

 


Réserver >

Quel a été l'accueil réservé à la grande vitesse en Italie ?

La grande vitesse à l'italienne, c'est permettre aux voyageurs français d'accéder à une offre alternative de mobilité éco-responsable compétitive à bord du Frecciarossa 1000, un train confortable, sûr et écologique, capable d'offrir le meilleur de l'expérience de la grande vitesse grâce à des offres et des services spécifiques. Nous avons trouvé un accueil curieux et chaleureux de la part des voyageurs. Et au final un accueil très positif, puisque 92%* des clients qui l'ont essayé sont prêts à reprendre Trenitalia, et surtout 96%* sont prêts à recommander Trenitalia à leur entourage.

* Enquête OpinionWay pour Trenitalia, septembre 2022.

De nombreuses questions ont été posées sur notre offre. En effet, nous avons initialement proposé en décembre 2021, 2 allers-retours quotidiens entre Paris et Milan via Lyon, Chambéry, Modane, Turin et Milan. Puis d'autres allers-retours entre Paris et Lyon au printemps 2022 et une nouvelle escale, Bardonecchia en décembre 2022. Tous ces nouveaux voyages ont suscité la curiosité des voyageurs et de la presse. En effet, nous avons été très sollicités.

Pouvez-vous nous dire quelles seront les prochaines stratégies industrielles et commerciales de Trenitalia France ?

Nous ajoutons un nouvel arrêt sur la ligne Paris-Milan à partir du 11 décembre 2022 : Bardonecchia. Cela permet de proposer un nouveau service dans les Alpes et de faciliter l'accès à ces régions pour les amateurs de sports d'hiver (Bardonecchia est au point de rencontre des quatre vallées latérales de Rochemolles, Fréjus, Rhò et de la Valle Stretta).

Les prochaines étapes de développement sont en cours d'analyse. Nous travaillons en priorité pour offrir le meilleur service possible sur nos lignes actuelles entre Paris, Lyon et Milan. Nous continuons à étudier les différents appels d'offres régionaux en fonction des opportunités qu'ils représentent pour nous, notamment en termes de synergie avec notre offre à grande vitesse.

Comment la Frecciarossa, produit phare de l'Italie, s'est-elle adaptée au marché français ?

L'enjeu était de trouver le meilleur équilibre possible entre le respect de l'offre Frecciarossa, la cohérence avec l'offre proposée en Italie et l'adaptation aux attentes de la clientèle française. Nous avons choisi de proposer une offre tarifaire simple, transparente et accessible. Cette demande de simplicité est ressortie très clairement des études que nous avons menées lors de notre lancement. Un seul tarif est proposé, le tarif Sérénité. Avec ce tarif qui évolue au fur et à mesure que le train se remplit, tous nos billets sont flexibles (remboursables et modifiables).

Nous avons également repris l'idée des espaces Silenzio, déjà présents en Italie. Le nombre de places dans l'espace Silenzio a été plus que doublé dans les trains circulant en France, toujours pour répondre à la demande des voyageurs français. Pour rendre ce concept encore plus clair et plus valorisant, nous avons également travaillé sur un autre espace, l'espace Allegro. Ainsi, en classes Business et Standard, les voyageurs peuvent choisir, gratuitement lors de la réservation, leur siège dans l'espace Silenzio, pour un voyage calme et paisible, ou un siège dans l'espace Allegro où ils pourront échanger avec leurs amis ou leur famille en toute convivialité.

Un autre point fondamental de l'offre en France est qu'elle assume et valorise totalement le caractère italien de l'offre, un sujet qui ne peut pas être abordé de la même manière en Italie, bien sûr. En effet, les noms des espaces, des tarifs, des services (Portal Frecce, EasyBistrò...) ont été conservés en italien. Notre démarche publicitaire La Dolce Vita à Grande Vitesse met également l'accent sur les valeurs de l'Italie, perçues positivement par la clientèle française. La restauration nous permet également de rappeler à nos convives notre attachement à l'Italie. Nous y sommes très attachés, d'abord parce que nous avons la chance que la gastronomie italienne soit riche et appréciée de tous, et aussi parce que nous appartenons à un groupe italien - et il est important pour nous d'affirmer nos origines - c'est une façon de nous différencier en tant qu'opérateur, même si nous sommes toujours très attentifs aux besoins de nos clients français. Dans l'esprit de proposer régulièrement de nouveaux produits à déguster, nous avons par exemple ajouté à notre offre le Tiramisu, qui ne figurait pas sur la carte initiale et qui a été ajouté en raison de sa forte attractivité auprès de nos clients français.

Quelles ont été, selon vous, les trois figures emblématiques de la première année de Trenitalia en France ?

Après un an d'activité, nous pouvons dire que les objectifs que nous nous étions fixés lors du lancement du projet sont largement atteints. Trois chiffres clés sont emblématiques :

  • 98%* : c'est le nombre de clients qui se déclarent satisfaits de leur voyage à bord. Notre objectif est d'offrir aux voyageurs le meilleur rapport qualité-prix possible. C'est pourquoi la manière dont nos clients vivent leur voyage est cruciale. 98% est donc un chiffre dont nous sommes fiers, d'autant plus que 2/3 de nos clients se disent très satisfaits. Parmi les critères qui expliquent ce très haut niveau de satisfaction figurent le confort, la ponctualité et l'appréciation de notre personnel de bord. D'ailleurs, le personnel de bord obtient une très bonne note de 8,4/9, ce qui démontre le sens du client dont il fait preuve. Les niveaux de satisfaction que nous observons nous montrent que nous avons fait les bons choix et nous encouragent à continuer à améliorer chaque jour notre offre et le niveau de qualité de nos services.
  • 1 million : c'est le nombre de billets vendus que nous avons atteint en décembre 2022, en moins d'un an. C'est un objectif symbolique mais important pour nous. Notre ambition est de faire croître le marché ferroviaire, d'augmenter le nombre de passagers qui privilégient le train à d'autres modes de transport plus polluants (comme la voiture ou l'avion).
  • 37%* : c'est le pourcentage de nos voyageurs qui n'auraient pas fait ce voyage en train sans Trenitalia. Ce chiffre confirme que notre présence en France permet au marché ferroviaire de se développer. C'est précisément l'objectif de notre entrée sur le marché français.

* Enquête OpinionWay pour Trenitalia, septembre 2022.

Ce sont donc 3 chiffres très importants pour nous, qui confirment à la fois l'intérêt de l'ouverture à la concurrence et l'adéquation de notre offre sur le marché français.

Quel a été l'accueil réservé à la grande vitesse en Italie ?

La grande vitesse à l'italienne, c'est permettre aux voyageurs français d'accéder à une offre alternative de mobilité éco-responsable compétitive à bord du Frecciarossa 1000, un train confortable, sûr et écologique, capable d'offrir le meilleur de l'expérience de la grande vitesse grâce à des offres et des services spécifiques. Nous avons trouvé un accueil curieux et chaleureux de la part des voyageurs. Et au final un accueil très positif, puisque 92%* des clients qui l'ont essayé sont prêts à reprendre Trenitalia, et surtout 96%* sont prêts à recommander Trenitalia à leur entourage.

* Enquête OpinionWay pour Trenitalia, septembre 2022.

De nombreuses questions ont été posées sur notre offre. En effet, nous avons initialement proposé en décembre 2021, 2 allers-retours quotidiens entre Paris et Milan via Lyon, Chambéry, Modane, Turin et Milan. Puis d'autres allers-retours entre Paris et Lyon au printemps 2022 et une nouvelle escale, Bardonecchia en décembre 2022. Tous ces nouveaux voyages ont suscité la curiosité des voyageurs et de la presse. En effet, nous avons été très sollicités.

Pouvez-vous nous dire quelles seront les prochaines stratégies industrielles et commerciales de Trenitalia France ?

Nous ajoutons un nouvel arrêt sur la ligne Paris-Milan à partir du 11 décembre 2022 : Bardonecchia. Cela permet de proposer un nouveau service dans les Alpes et de faciliter l'accès à ces régions pour les amateurs de sports d'hiver (Bardonecchia est au point de rencontre des quatre vallées latérales de Rochemolles, Fréjus, Rhò et de la Valle Stretta).

Les prochaines étapes de développement sont en cours d'analyse. Nous travaillons en priorité pour offrir le meilleur service possible sur nos lignes actuelles entre Paris, Lyon et Milan. Nous continuons à étudier les différents appels d'offres régionaux en fonction des opportunités qu'ils représentent pour nous, notamment en termes de synergie avec notre offre à grande vitesse.

Comment la Frecciarossa, produit phare de l'Italie, s'est-elle adaptée au marché français ?

L'enjeu était de trouver le meilleur équilibre possible entre le respect de l'offre Frecciarossa, la cohérence avec l'offre proposée en Italie et l'adaptation aux attentes de la clientèle française. Nous avons choisi de proposer une offre tarifaire simple, transparente et accessible. Cette demande de simplicité est ressortie très clairement des études que nous avons menées lors de notre lancement. Un seul tarif est proposé, le tarif Sérénité. Avec ce tarif qui évolue au fur et à mesure que le train se remplit, tous nos billets sont flexibles (remboursables et modifiables).

Nous avons également repris l'idée des espaces Silenzio, déjà présents en Italie. Le nombre de places dans l'espace Silenzio a été plus que doublé dans les trains circulant en France, toujours pour répondre à la demande des voyageurs français. Pour rendre ce concept encore plus clair et plus valorisant, nous avons également travaillé sur un autre espace, l'espace Allegro. Ainsi, en classes Business et Standard, les voyageurs peuvent choisir, gratuitement lors de la réservation, leur siège dans l'espace Silenzio, pour un voyage calme et paisible, ou un siège dans l'espace Allegro où ils pourront échanger avec leurs amis ou leur famille en toute convivialité.

Un autre point fondamental de l'offre en France est qu'elle assume et valorise totalement le caractère italien de l'offre, un sujet qui ne peut pas être abordé de la même manière en Italie, bien sûr. En effet, les noms des espaces, des tarifs, des services (Portal Frecce, EasyBistrò...) ont été conservés en italien. Notre démarche publicitaire La Dolce Vita à Grande Vitesse met également l'accent sur les valeurs de l'Italie, perçues positivement par la clientèle française. La restauration nous permet également de rappeler à nos convives notre attachement à l'Italie. Nous y sommes très attachés, d'abord parce que nous avons la chance que la gastronomie italienne soit riche et appréciée de tous, et aussi parce que nous appartenons à un groupe italien - et il est important pour nous d'affirmer nos origines - c'est une façon de nous différencier en tant qu'opérateur, même si nous sommes toujours très attentifs aux besoins de nos clients français. Dans l'esprit de proposer régulièrement de nouveaux produits à déguster, nous avons par exemple ajouté à notre offre le Tiramisu, qui ne figurait pas sur la carte initiale et qui a été ajouté en raison de sa forte attractivité auprès de nos clients français.