Francia e Italia: memorandum d’intesa firmato per l’ammodernamento delle loro fregate di difesa aerea

La France et l'Italie ont signé un protocole d'accord pour la modernisation de leurs frégates de défense aérienne. A ce jour, la marine française et la marine italienne disposent chacune de deux frégates de défense aérienne "Horizon" [FDA], construites dans le cadre d'un partenariat industriel franco-italien. Cela étant, la question de leur modernisation à mi-vie s'est immédiatement posée. En effet, en 2020, moins de dix ans après leur admission au service actif, l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement [OCCAR] a confié une étude en ce sens à Naviris, la joint venture entre le français Naval Group et l'italien Fincantieri.

Ce projet de douze mois devait impliquer Thales, Leonardo, Eurosam, MBDA et Sigen, les principaux fabricants impliqués dans le développement du système de combat de ces quatre frégates. L'objectif était d'identifier et d'analyser les modifications à apporter aux frégates françaises et italiennes de classe Horizon pour augmenter leurs capacités jusqu'à la fin de leur cycle de vie. Le but ultime était d'offrir aux deux pays des configurations adaptées aux différents scénarios de menace. Enfin, le 20 juin, en marge du Salon du Bourget, la Direction Générale de l'Armement (DGA) et la Direction Nationale des Armements (DNA) ont signé un protocole d'accord pour la modernisation à mi-vie des frégates de classe Horizon.

Source d'information Zone militaire Opex360.com : Laurent Lagneau

LaFrance et l'Italie ont signé un protocole d'accord pour moderniser leurs frégates de défense aérienne. A ce jour, la marine française et la marine italienne disposent chacune de deux frégates de défense aérienne"Horizon" [FDA], construites dans le cadre d'un partenariat industriel franco-italien. Cela étant, la question de leur modernisation à mi-vie s'est immédiatement posée. En effet, en 2020, moins de dix ans après leur admission au service actif, l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAR) a confié une étude en ce sens à Naviris, la joint-venture entre le français Naval Group et l'italien Fincantieri. Le projet, d'une durée de douze mois, devait impliquer Thales, Leonardo, Eurosam, MBDA et Sigen, les principaux industriels impliqués dans le développement du système de combat de ces quatre frégates. L'objectif était d'identifier et d'analyser les modifications à apporter aux frégates françaises et italiennes de classe Horizon afin d'augmenter leurs capacités jusqu'à la fin de leur cycle de vie. Le but ultime était d'offrir aux deux pays des configurations adaptées aux différents scénarios de menace. Enfin, le 20 juin, en marge du Salon du Bourget, la Direction Générale de l'Armement (DGA) et la Direction Nationale des Armements (DNA) ont signé un protocole d'accord pour la modernisation à mi-vie des frégates de classe Horizon.

Source Zone militaire Opex360.com : Laurent Lagneau