Cecilia FOUVRY-RENZI

Daniel BURSAUX

Président du tunnel euralpin Lyon-Turin SAS

-Ecole polytechnique (1974)

-Ecole nationale des Ponts et Chaussées (1979)

-Master of sciences MIT (1979)

                                  _______

  1. Mai 2022 Président du tunnel euralpin Lyon-Turin SAS
  2. Juillet 2020 – Janvier 2022 Vice-président du Conseil général de l’environnement et du développement durable Novembre 2014– Juin 2020 Directeur général de l’institut national de l’information géographique et forestière (IGN)
  3. Juillet 2008 – Novembre 2014 Directeur général des infrastructures, des transports et de la mer au ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie – Exerce à ce titre les fonctions de commissaire du Gouvernement auprès de la SNCF, de la RATP et du Grand port maritime de Marseille
  4. Mai 2007 – Juillet 2008 Directeur général de la mer et des transports au ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire
  5. Novembre 2005 – Avril 2007  Directeur adjoint, puis directeur du cabinet de M. Dominique Perben, ministre des transports, de l’équipement, du tourisme et de la mer
  6. Juillet 2001 – Octobre 2005  Directeur général des services de la région Alsace (Président : M. Adrien Zeller)
  7. Août 1995 – Juin 2001 Directeur général des services du département du Bas-Rhin (Président : M. Daniel Hoeffel puis M. Philippe Richert)
  8.  Avril 1993 – Mai 1995 Conseiller technique au cabinet de M. Daniel Hoeffel, ministre délégué à l’aménagement du territoire et aux collectivités locales
  9. Mars 1990 – Mars 1993 Directeur général des services du département de Haute-Loire (Président : M. Jacques Barrot)
  10. Avril 1984 – Février 1990 Directeur des services techniques du département du Bas-Rhin
  11. Avril 1983 – Mars 1984 :Directeur des subdivisions à la direction départementale de l’équipement du Bas-Rhin
  12. Septembre 1979 – Mars 1983  Ingénieur d’arrondissement à la direction départementale de l’équipement du Doubs.

________________

TELT

La Torino-Lione è una nuova linea ferroviaria per merci e passeggeri che si estende per 270 km, di cui il 70% in Francia e il 30% in Italia. È l’anello centrale del Corridoio Mediterraneo, uno dei 9 assi della rete di trasporto europea TEN-T, che si sviluppa per 3.000 km connettendo, da Est a Ovest, 7 corridoi Ue.

La linea è suddivisa in tre sezioni: la tratta transfrontaliera comune tra Italia e Francia, da Susa (Piemonte) a Saint-Jean-deMaurienne (Savoia), di competenza del promotore pubblico italo-francese TELT, la cui opera principale è il tunnel di base del Moncenisio di 57,5 km, in corso di realizzazione.

La realizzazione della Torino-Lione è sancita da 4 trattati internazionali Italia-Francia (1996, 2001, 2012 e 2015, integrato dal Protocollo addizionale del 2016).

La nuova galleria trasforma l’attuale linea di montagna in una ferrovia di pianura, dando maggiore competitività al trasporto su rotaia. Il costo della sezione transfrontaliera è di 8,6 miliardi di euro.

Con la Torino-Lione si eliminano oltre 1 milione di TIR dalle strade alpine, risparmiando 1 milioni di tonnellate di CO2 all’anno.

Lo scambio economico coinvolge oltre 44 milioni di tonnellate di merci all’anno.

La Torino-Lione è il primo caso in Europa di applicazione della normativa antimafia a livello transnazionale.

TELT

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.